lundi 5 mars 2012

Aidez-moi à terminer le montage de Maman? Non merci!

J'en appelle à votre générosité pour m'aider à terminer le montage de Maman? Non merci! Comme vous le savez, je n'ai pas eu le financement escompté de la part des financeurs canadiens (le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et lettres du Québec et la SODEC) qui trouvent tous mon sujet trop controversé et pas assez "nuancé" (bien qu'il comporte des femmes, des hommes, des gens sans enfant en couple, des célibataires, des Québécois, des Français, des Belges, des gens de 30, 40, 50 et 70 ans, des gens qui n'auront jamais d'enfant, d'autres qui ont changé d'avis et même des mères... que pourrais-je rajouter de plus, des chiens, des poissons, des plantes vertes?) Bref, je crois qu'on n'aime pas la position que je prends qui est celle de dire: "Voilà la réalité de ceux qui ne veulent pas avoir d'enfant" au lieu de dire: "Se peut-il qu'il existe des gens assez bizarres pour ne pas vouloir d'enfant? Allons enquêter là-dessus et leur dire qu'ils ont tort."


Bref je recommence donc une autre campagne de financement par la communauté, dite "crowdfunding". C'est tout simple, vous pouvez acheter mon DVD d'avance pour seulement 25$ (comme c'est le cas depuis quelques années), mais vous pouvez également contribuer plus. Pour 50$, vous aurez droit à une paire de billets (en plus du DVD) pour la représentation de votre choix. Pour 100$, vous verrez votre nom au générique du film. J'accepte toutes les contributions, de 10$ à 10 000$ ou même plus!

S'il vous plaît, parlez-en à vos amis, mettez ce lien sur Facebook, Twitter, Google+. Envoyez des courriels, c'est gratuit et ça peut m'aider à rejoindre des gens susceptibles de m'aider à terminer ce film.

Mais que pourrais-je donc avoir besoin puisque le tournage est terminé? La post-production (ou montage) est une étape très coûteuse. Je dois louer des salles de montage et de mixage, payer les monteurs et mixeurs sonores qui ne peuvent malheureusement travailler pendant des semaines bénévolement sur mon projet. Je ne me verse aucun salaire. Cet argent est strictement pour m'aider à payer les coûts liés au montage et à la création du DVD que je soumettrai par la suite aux festivals.

J'espère sortir le film en juin 2012. Aidez-moi à terminer le montage!

Merci!

Voici donc le lien de ma campagne sur IndieGoGo. Partagez-le avec tous vos amis!


http://www.indiegogo.com/Maman-Non-merci?a=44361


Mise à jour: Ma campagne de financement sur IndieGogo est maintenant terminée, par contre, il n'est pas trop tard pour contribuer. Vous trouverez à gauche de ce billet un lien vous permettant de faire un don via Paypal. Il est également possible de m'envoyer un don par la poste. Écrivez-moi pour obtenir mon adresse postale.

Quant à la date de sortie, elle est présentement inconnue. Je travaille fort au montage, mais les fonds manquent, ce qui affecte le montage. Mais ne vous en faites pas, le film verra le jour coûte que coûte que cela prenne 3 mois ou 1 an, vous recevrez votre DVD!

Et merci encore!

jeudi 1 mars 2012

Vie privée vie publique

Depuis des années, je me pose la question : "Pourquoi une grossesse est-elle d'intérêt public?"

Pourquoi les stars croient-elles bon d'annoncer haut et fort leur ventre rond. Pourquoi en fait-on un plat? Pourquoi se réjouit-on? Pourquoi cela nous intéresse-t-il? (Ou dans mon cas, m'indiffère tellement que je me demande comment on peut trouver cette information pertinente.)

Voyeurisme? Culte des célébrités? Culte de la maternité?

Bref, pour une fois, un journaliste se pose les mêmes questions. Je vous invite donc à lire l'article de Nicolas Houle dans Le Soleil de Québec.

C'est en donnant autant d'importance aux grossesses des stars qu'on inféode les femmes, qu'on nous fait comprendre que  notre "vrai" rôle est celui d'être mère, que la maternité n'a que du bon, qu'être enceinte est un événement à ne pas manquer, que c'est une étape majeure dans la vie d'une femme et donc que ça relève du domaine public. Que c'est "bon pour la collectivité." Beurk! 

Permettez-moi de dire que c'est ridicule. Les mères que j'admire sont celles qui ne font pas tout un plat de leur maternité, qui n'arrêtent pas d'être femmes, amantes, banquières/artistes/comptables, amies, parce qu'elles sont des mères. Pour qui la maternité n'est pas leur identité, mais une facette de leur personnalité. Et qui ne veulent pas en parler constamment sur Facebook ou dans des soupers d'amis. Qui ont d'autres sujet de conversation. Mais tout ça, je l'ai déjà dit. 

Re-bref, bien que la grossesse de X ou Y m'indiffère grandement, ce voyeurisme médiatique quant à lui agace royalement ma fibre féministe. J'appellerais bien au boycott des magazines à potins qui ont une femme enceinte sur leur couverture, mais je doute que mes lectrices en achètent beaucoup. Si par contre, comme vous, vous en avez assez qu'on place la maternité sur un piédestal, je vous inviterais donc à écrire aux magazines qui titrent que Cœur de pirate (ou toute autre starlette du jour) est enceinte pour leur dire votre ras-le-bol et qu'il serait peut-être plutôt temps de parler d'autres sujets. S'il faut réellement s'intéresser à la vie des stars, peut-on parler de celles qui dévouent un peu de leur temps aux œuvres humanitaires au lieu de celles qui nous disent à quel point c'est génial avoir un enfant (sans mentionner qu'ils sont élevés par leurs nounous). Parce que je doute fort que Madonna ait changé une seule couche dans sa vie...

C'était donc ma montée de lait du mois. (Une autre expression que je n'aime pas, vous comprendrez sûrement pourquoi!)