mercredi 24 février 2016

J'ai pas d'enfants et je ne te dois rien!

Chère Bianca Longpré,

pourquoi as-tu décidé de stigmatiser, avec ton article, celles et ceux qui ont pris la décision bien réfléchie de ne pas avoir d'enfants au lieu d'essayer de nous comprendre? C'est pourtant pas très difficile, ça prend juste un modicum d'empathie. J'ai même réalisé un film sur la question de la non-parentalité. Allez, va le voir, ça va t'aider.

Je vais te confier un secret, tsé, ça a jamais été un concours de qui est le plus égoïste au monde, les parents ou les non-parents? Ce truc-là, ça a été inventé par des parents mal dans leur peau qui cherchent à justifier leur choix de vie et en se remontant en pilant sur la tête des autres et repris ad nauseam par des médias sensationnalistes. Et je vais te révéler un punch : on est tous égoïstes, les humains. Qu'on soit parent ou non-parent. Et il nous faut un peu d'égoïsme pour survivre, sinon on se ferait marcher dessus comme un paillasson à longueur de journée.

Ce que tu appelles l'égoïsme, c'est en fait l'écoute de soi et de ses besoins au lieu de crouler sous la pression que toute la société et des gens comme toi nous mettent constamment sur les épaules pour qu'on rentre dans le moule.

Tes faux arguments, ça fait des décennies qu’on les entend.
« Et plus tard, dans 30 ans, qui fera tourner l'économie? (...) [Les futurs enfants] feront rouler l'économie, les caisses de retraite et seront la main d'œuvre pour nous, les vieux, et même pour les vieux qui ont décidé de ne pas avoir d'enfant. Dans 30 ans, ceux qui ont décidé de ne pas avoir d'enfant vont quand même toucher leur retraite, vont profiter des services sociaux, des services publics, etc... Les gens qui «n'étaient pas faits pour avoir des enfants» vont profiter des mêmes avantages que ceux qui ont dû faire plusieurs sacrifices en ayant des enfants.

Et bien que de nombreux livres aient été écrits sur le sujet, qu’à toute évidence, tu n’as pas lus, laisse-moi résumer le tout.

Ahem. Premièrement, tous les travailleurs payent toute leur vie pour leur propre retraite. Parents, non-parents, Ensuite de ça, qui fait des enfants pour avoir une retraite dorée? Qui fait des enfants pour le gouvernement, pour la patrie, pour l'économie? Un autre scoop : PERSONNE. On fait des enfants parce qu'on a un désir d'enfant. Aussi simple que ça.

Je ne veux pas du tout rentrer dans un débat de « qui paye plus » qui est à mon sens vide. Il faut plutôt s'ouvrir les yeux sur ce que l'AUTRE apporte de différent à la société.

Mais pour contrer ta liste de griefs à notre encontre, laisse-moi t'en pondre une petite de mon cru. 
-Les non-parents n'ont pas de crédits d'impôts ou de rabais de la Ville pour l'achat d'une maison
- ils ont a un taux d'imposition généralement plus élevé que les parents
-ET ils payent pour : 
- les garderies,
- les pédiatres,
- les écoles,
- les congés parentaux, etc., et ce, sans pour autant utiliser les dits services.

Et sais-tu quoi? On ne s'en plaint pas, nous. On voit ça comme étant normal puisque nous faisons partie de la société. C’est comme redonner au suivant, comme tu dis. Sauf qu’encore une fois, je vais te contredire en écrivant qu’avoir des enfants n’est pas la SEULE ET UNIQUE manière de contribuer à la société et de donner aux autres.

Sais-tu également que les non-parents ont un taux d'absentéisme bien moins élevé au travail que les parents puisque ça n'arrive jamais qu'ils doivent s'absenter tout une journée parce que Junior est malade ou que Benjamin a un match de soccer? Mais ça, évidemment, tu ne le vois pas quand tu tombes dans la simplification excessive :  « parents = altruistes, non-parents = égoïstes et inutiles à la société ».

Pour être honnête avec toi, j’en ai ras le bol de devoir justifier mon existence à des gens comme toi. Je l’ai déjà fait en 2011, je t’invite à me lire sur la question. C’est triste de constater que cinq ans plus tard, on nous fait encore les mêmes reproches. Jamais je n’oserais demander des comptes à quiconque quant à la manière dont ils seront utiles à la société. Ça nous plonge dans tout un débat moral sur la question de l’utilité et de la valeur d’une personne. Premièrement, tout ça est bien subjectif, et deuxièmement, il serait souhaitable d’éviter de tomber dans l’utilitarisme. Souhaite-t-on vraiment faire des enfants juste pour créer d’autres producteurs et consommateurs? J’ose espérer qu’on fasse des enfants pour d’autres raisons que pour être des bâtons de vieillesse et des payeurs de taxes.

Au final, ton article, il servait à quoi à part stigmatiser les non-parents? Penses-tu vraiment nous faire changer d’avis? Penses-tu vraiment qu’il soit souhaitable pour une personne qui ne veuille pas du tout d’enfant de ne pas s’écouter et de donner naissance à un être qui ne la rendra (fort probablement) pas heureuse?

En lisant entre les lignes, je comprends bien que tu diriges mal tes flèches envenimées. Tu nous cibles, mais en fait, c’est le système capitaliste qui te fait chier. Tu n’as pas assez d’argent pour contribuer à tes RÉER, tu es trop imposée, tu manques de reconnaissance, tu travailles trop. Sûrement. Comme beaucoup d’entre nous, avec ou sans enfants. Alors au lieu de t’attaquer à des gens qui ont choisi de ne pas avoir d’enfants pour des raisons qui leur sont propres et qui n’ont pas à se justifier, participe donc à faire changer le système pour que justement tes enfants n’aient pas à vivre la même chose que toi dans 30 ans.

Magenta Baribeau
Une non-mère utile parmi tant d'autres

PS: Hé, j'ai écrit une suite. C'est ici

20 commentaires:

Anonyme a dit...

J'adore ta réplique. En fait la Bianca cherche à avoir de l'attention. Bravo !
Fred
Jeune papa

Anonyme a dit...

Tellement bien résumé. Merci beaucoup pour ces nuances apportées à un billet qui en manque terriblement.

Vanessa a dit...

Merci, merci beaucoup pour cette réponse, et ce cri du cœur. J'aimerais savoir où je peux consulter votre film, il m'intéresse beaucoup.

Le texte de Bianca Longpté m'a fait sentir monstrueuse, malgré le fait que ma raison savait que les opinions n’étaient non rationnelles ni fondées.

C'est terrible de penser comme ça. Comme si le seul et unique rôle que la femme peut avoir dans la société est de procréer. C’est une terrible façon de penser qui est très dangereuse pour l'égalité et la liberté des femmes.

J'ai, à de nombreuses fois, été jugée, car je ne veux pas d'enfants. Au point que je procède à une évaluation du risque lorsque l'on me demande « quand vas-tu en avoir » (et non si j'en veux, bien sûr, nuance importante).

Et, c'est inévitable, l'on me demande de me justifier. « Pourquoi? » La seule raison qui satisfait, c'est pour des raisons de santé, ou de la santé de l'enfant. Et encore, pour cette justification, l'on m'invite FORTEMENT à adopter, plutôt qu'a fournir de mon corps.

Puis, mon désir de ne pas en vouloir est insuffisant. Répondre « Je n'en ai simplement pas le désir » et insatisfaisant et, une fois sur deux, mon ou mes interlocuteurs se sentent visés, car il semble que ma liberté empiète sur la leur.

Inévitablement, l'on me force à justifier, et à déconstruire ma décision. À ce moment, je sais que j'ai perdu, il n’y a rien à faire. Mes raisons sont toujours irrecevables, et ma liberté de décision n'existe plus.

Voici ce qui ressort le plus souvent de ces nombreuses « conversations » :

— Qu'il faut que j'ai des enfants, parce que je suis gentille et patiente et que je serais certainement une très bonne maman (eh bien merci. Je vais prendre les fleurs ici et maintenant, parce qu’après, ce n’est jamais beau).

— Que pour compenser, je pourrais (ou plutôt, « que je devrai », dépendamment du tac des personnes) m'investir très personnellement dans ma carrière. Je cherche encore le lien ici... Mon hypothèse est que je dois obligatoirement faire un sacrifice de ma personne pour compenser.

— Ce que je pense maintenant n'a pas d'importance, mon horloge biologique va se réveiller et mon corps va littéralement m'obliger à en avoir (... à 29 ans, j'attends encore);

— Ce que je pense n'a pas d'importance, mon copain va certainement vouloir des enfants (et je vais être aussi très certainement être obligé de lui en donner);

— Si je n'accepte pas et si je ne veux quand même pas d'enfants, je ne mérite pas d'avoir un conjoint (ouch.)

— Que je vais mourir seule et sans amour (ah, bonjour cher concept de la « vieille fille misérable », je t'attendais)

— Que je suis égoïste, pour la société, pour mon conjoint, pour ma famille et mes amis (ironiquement, l'on me le sert presque toujours après l'argument de la mort solitaire).

— Que c'est de la faute des gens comme moi que le Québec possède une perte démographie et tout les inconvénients sociaux économiques qui en découle (Eum. Non. La perte démographique existe dans plusieurs pays post industrialisés, c'est un mouvement vraisemblablement inévitable).

Bref, jamais mon ou mes interlocuteurs ne considèrent que ma décision de ne pas d'avoir d'enfant est réfléchie ET personnelle. Selon certain, j'aurais un problème, selon d'autres je suis une mauvaise personne et pire, une mauvaise citoyenne.

Heureusement, j'arrive quand même à rencontrer des gens qui respectent ma liberté et ma décision. Même à cela, la question du pourquoi est toujours nécessaire pour se réconforter, et je dois toujours expliquer un peu plus que : « j'en veux juste pas ». Ne pas vouloir d'enfant, c'est considéré « anormal ».

Alors, pour tout cela, j'aimerais vous remercier de défendre ma décision contre les stigmatisations et les préjugés. J'admire votre énergie et votre courage, et j'ai l'intention de trouver ce film :)

Anonyme a dit...

moi jsuis mere.... Cependant jpense que t'as completement raison et j'ose dire qu'elle deconne completement la Bianca. Je ne saurais juger mes proches qui ont choisi de ne pas avoir d'enfants. Chacun son choix.

Anonyme a dit...

Tellement Merci !
D'une belle mère sans enfants.

Anonyme a dit...

arf! 100% d'accord. Le site du "Mouvement pour l'Extinction Volontaire de l'Humanité" (sic) fournit pas mal d'arguments sur ce thème ici. Si on ne lit pas au premier degré, on peut y trouver de quoi réfléchir... et se marrer.
jp

Josée Talbot a dit...

Merci pour votre texte... il m'a fait du bien après avoir lu le texte de Bianca Longpré ce matin... Non mais, elle se prend pour qui celle-là?

J'ai toujours su que je n'aurais pas d'enfants... j'avais 14-15 ans et c'était bien clair dans ma tête. Je me le suis tellement fait dire que je changerais d'idée par mes parents, oncles, tantes, cousins, cousines... mais jamais personne ne m'a dit que je ne serais pas une citoyenne d'élite si je n'avais pas d'enfants...

Je n'en suis pas revenue de lire ça ce matin... aucune femme qui décide ou ne peut avoir d'enfants méritait ce texte... C'est blessant, arrogant, nircissique, égoïste.

Bonne continuité!

Isambre Lonc a dit...

Merci, j'ai ragé toute la journée sans pouvoir mettre les mots sur ce que je ressentais, tu l'as fait !

Isabelle

Anonyme a dit...

Bonsoir,
Tout d abord j aimerais souligner l'excellence des propos de cette réplique. Et bravo pour ton film sur le sujet pour le moins .. épineux. Je suis aussi heureux de voir que plusieurs tout comme moi ,avons été horripilés, scandalisés, dégoutés et j'en passes , par les propos de cette "" wonder maman "" qui semble vouloir ce valoriser d'avoir eu des enfants ( qui, quand on la lis.. n'inspire pas vraiment une maternité hyper heureuse et.. pour des raisons pseudos valables).

Je crois , au contraire, qu'il soit d'une sagesse énorme ď'être capable de reconnaitre ce non désir de reproduction. Que ce non désir soit encré en nous depuis toujours ou que ce non désir s'installe en vieillissant, cela fait partie de notre liberté de choix individuels...et cela ne regarde PERSONNE autre que NOUS.

Je fais partis de la gente masculine, et je peux confirmer que nous aussi vivons ces petites pressions sournoises de "" bin voyons t as pas de kid !?!"" Ou la fameuse "" ah tu sais ,tu es un homme tu as tout ton temps, tu n as que 38 ans, tu peux en faire jusqu à 50 !! ""
j'ai voulu des enfants longtemps.. un temps par désir, un temps , pour faire comme tout le monde aussi.. pression sociale peut être ?! Et maintenant, JE N EN VEUX PLUS DU TOUT ! Oui oui, je suis hyper bien avec cette decision que j'ai choisis moi même, pour moi même.. wonder maman dirait que je suis égoïste.. moi je lui dirais: à 38 ans, l'homme que je suis sans enfants,ça ne te regarde pas !!.. mais je continuerai à comtribuer à l'éducation de tes enfants.. en espérant qu'ils ne deviennent pas ingras comme leurs wonder maman !
Etienne

Anonyme a dit...

Merci ! Juste merci de dire poliment ce que j'aurais dis maladroitement.

Ann Desb a dit...

Ahhh!!! merci. Quelle réplique judicieusement composée, bien dosée et bien sentie.

Ca me fait un bien énorme de voir quelqu'un capable de se lever et de remettre les pendules à l'heure en maniant les arguments de si belle façon.

Moi j'étais -de loin- beaucoup trop prise dans mon indignation pour arriver à un tel résultat.

Et maintenant que je suis calmée en lisant votre réplique, force est d'avouer que je ne saurais faire mieux.

Je m'incline :)

Une non-maman infirmiere (qui paye déjà tout plein d'impôt à sauver des vies et à prendre soin des étrangers comme s'ils étaient de la famille, en plus d'un RQAP dont elle ne profitera jamais)

Lilou a dit...

I like your article so MUCH.
Merci!

Magenta Baribeau a dit...

@Vanessa :

Pour connaître les prochains lieux et dates de présentation de « Maman? Non merci! », je cous recommande de suivre la page Facebook du même nom : https://www.facebook.com/mamannonmercilefilm/?fref=ts

Brigitte a dit...

Bien que je sois parent, je partageais votre opinion en général. Jamais au grand jamais l'idée de me dire que je méritais une certaine reconnaissance ou même un salaire/contribution financière supplémentaire, ne m'avait passé par la tête. Puis, vient votre topo...

Depuis la lecture de votre texte, les arguments donnés viennent remettre en question ma ligne de pensée et mes réflexions sur le sujet; Lire un argument vide et insipide tel que l'absentéisme au travail, prétendre que nous sommes tous égoïstes, mentionner des crédits d'impot -qui, soyez-en assurée, sont absurdes tellement minus, et j'en passe... cela m'amène à décrocher complètement ! Sans parler du gout amer que laisse l'impression d'égotisme de vos propos ! Je réalise tout à coup, qu'il se pourrait qu'effectivement la société me doit une certaine reconnaissance que je n'aurai jamais.

En résumé, votre réponse à Mme Longpré éveille en moi de l'empathie envers celle-ci, et pour cela je vous en remercie.

Magenta Baribeau a dit...

@ Brigitte : Ha ! Ha ! Ha! Vous m'avez vraiment bien fait rire. C'est sûr que mentionner le fait que nous contribuons à la société autrement qu'en faisant des enfants est risible. C'est certain que mentionner le faible taux d'absentéisme au travail des non-parents est insipide, seuls les parents ont le droit de parler d'arguments économiques, pas nous. Voyons donc. Il faut être cohérent, ici.

Vous avez droit de lire mon texte avec vos lunettes de personne se sentant menacée par mes arguments, mais cette lecture est la votre et non la mienne.

Bonne journée, même si vous préférez être empathique à l'endroit de gens comme Mme Longpré qui préfèrent traiter les non-parents de tous les noms au lieu d'essayer de nous comprendre.

PS: Je vous suggérerais de lire L'envers du landau de Lucie Joubert. Elle vous ferait sûrement grimper dans les rideaux en parlant des contributions économiques des non-parents à la société.

Magenta Baribeau a dit...

Bref si je comprends bien plusieurs arguments qui me sont servis : ça ne se fait pas de se comparer aux parents. On a le droit de pas vouloir d'enfants, mais là, faudrait quand même pas penser qu'on est égal à eux. Grands dieux, non!

Misère.

Chantal a dit...

Merci tellement d'avoir partagé votre pensée par écrit! Je n'aurais su faire mieux car mes émotions m'en auraient empêchée tellement les propos de Mme Longpré sont venus me "chercher"! J'ai 48 ans, j'ai toujours su qu'être mère pour moi n'était pas un choix (dès l'âge de 12 ans); cette décision était viscérale plutôt que rationnelle. Elle ne s'expliquait pas, c'était une certitude, point à la ligne. Pourquoi en 2016 il faut encore se justifier d'un choix personnel et qui n'a rien à voir avec "l'extérieur"? Ahhh...l'être humain, avec toute sa complexité! Merci encore de ramener l'équilibre avec vos propos Mme Baribeau!

Agnes a dit...

Bah pour moi l'article de base était stupide et vraiment pas réfléchi pour deux sous..
Le genre de psychologie de comptoir qui ne vaut vraiment même pas la peine qu'on y réponde.
Je suis personnellement maman et je galère mais pourtant c'est vrai aussi que je ne comprends pas qu'on ne veuille jamais d'enfant. Mais c'est pas la seule chose que je ne comprenne pas.
Je ne comprends pas qu'on puisse aimer la géographie ou les crevette. Je ne comprends pas qu'on ne puisse pas aimer la raclette puisque moi j'adore ça. Et pourtant je ne vais pas écrire un pamphlet là dessus.
Alors s'il me vient un jour l'idée d'envoyer une lettre ouverte à celui qui pense différemment de moi, j'espère que dans mon entourage j'aurais des gens pour me mettre une gentille claque...
Mais pour le coup je trouve que ce genre de personnes doivent être laissées dans un coin, enfermées dans leur silence.
En fait je n'aurais jamais entendu parler d'elle sans cette article et je trouve que lui répondre lui permet de parler plus fort.

Bref.. je suis d'accord avec vous, mais je ne sais pas si cela méritait un post ;)
Parfois il faut laisser les abrutis parler aux murs sans chercher à leur répondre :)

Magenta Baribeau a dit...

@Agnes : Je suis généralement d'accord avec vous qu'il faut laisser les troll se caler eux mêmes. Ceci dit, ce qu'elle raconte au sujet du soi-disant égoïsme et inutilité des non-parents est un truc qu'en tant que non-parent, on entend VRAIMENT trop souvent. Au cours des dernières années, j'ai reçu une bonne douzaine de courriels haineux d'internautes me traitant justement d'égoïste, de folle, d'inutile pour la planète/société. J'ai décidé de répondre à Mme Longpré, mais également de répondre aux autres qui pensent de même.

Sosso a dit...

Voici encore un film bien fait sur la vie avec les enfants https://www.youtube.com/watch?v=DwtBYjKWeDk&ebc=ANyPxKoCK3LqzDLxqFpohN4-CcChLvZJNOo3z7v2Ta1K6g7ozGvAk7_hdBP4t9Ti27tzv5uHn_h0XKvkVieH7UASjODFaVBsYw